Nerf sciatique pincé : symptômes, causes et traitements

Femme âgée souffrant d'une inflammation du nerf sciatique

Un nerf pincé dans le bassin est relativement désagréable et assez courant auprès de la population adulte. Absolument tout le monde peut être concerné, quel que soit son âge et son activité. Le fait est que l’inflammation du nerf sciatique, se développe dans le contexte d’autres maladies et troubles, principalement associés au dos. Parmi les causes identifiées, les médecins distinguent un mode de vie sédentaire ou alors trop actif, l’hypothermie et un stress sévère. Examinons en détail que faire lors d’une inflammation du nerf sciatique et comment prévenir la maladie.

Qu’est-ce qu’un nerf sciatique pincé ?

Le nerf sciatique est le plus gros nerf de notre corps. Il provient des vertèbres lombaires inférieures, passe sous le muscle piriforme le long du bassin et s’étend jusqu’aux jambes. Il se compose des deux dernières racines lombaires et des trois premières racines sacrées. C’est lui qui forme les branches sensibles et motrices des jambes, assurant les fonctions de la marche. Par conséquent, tout problème avec ce nerf entrave le mouvement et perturbe le rythme de vie habituel.

Le pincement est le résultat d’une compression du nerf, ce qui entraîne une détérioration de sa nutrition et de sa fonction. Un pincement peut survenir dans n’importe quelle partie de celui-ci mais le syndrome douloureux se propage à toute la surface. Si le nerf sciatique est enflammé, cela indique une compression prolongée et l’absence de traitement approprié. Dans ce cas, une douleur dorsale constante et intense se produit et une destruction progressive du tissu nerveux se produit. 

ebook guide offert

Symptômes d’inflammation du nerf sciatique

Le principal symptôme, si le nerf sciatique est pincé, est une douleur dans la fesse, qui irradie vers la jambe. Dans ce cas, la jambe peut faire plus mal en marchant ou, au contraire, au repos. La douleur lorsque le nerf sciatique est pincé est unilatérale, généralement d’un caractère aigu, comme un choc électrique. Dans certains cas, il s’accompagne d’une sensation de brûlure dans la jambe, d’une sensation de froid et de picotements. Les sensations désagréables sont généralement localisées sur la surface interne de la jambe : la douleur commence dans la fesse, puis descend sous le genou, irradie dans les mollets et moins souvent dans le pied.

Lorsque les nerfs sont pincés, il n’y a pratiquement pas de gonflement ni d’œdème des membres. Mais la capacité motrice de la jambe se détériore toujours : la jambe semble coincée et les mouvements sont limités (engourdissement le long du nerf, faiblesse musculaire).

Comment reconnaître un nerf sciatique pincé ?

Illustration 3D d'un nerf sciatique pincé

Très souvent, un nerf pincé est confondu avec des pathologies de l’articulation de la hanche. Avec l’exacerbation de l’arthrose et de l’arthrite, les douleurs sont de nature inflammatoire : constantes, douloureuses et s’intensifient au repos. Elles sont localisées dans la zone articulaire mais se propagent rarement sur toute la surface de la jambe. De plus, avec des pathologies de l’articulation, la paresthésie n’est pas ressentie à l’arrière de la cuisse. 

Dans un premier temps, vous pouvez ce rapide diagnostic à l’aide des exercices suivants :

  • Allongez-vous sur le dos, soulevez et pliez une jambe au niveau du genou à un angle de 90 degrés ;
  • Essayez de redresser votre jambe ;
  • Pliez le genou, mettez vos mains sur le ventre et tournez votre jambe sur le côté.

Si, au moment du mouvement de la jambe, une douleur vive se fait sentir, elle tire sous le muscle, dans la cuisse, le bas du dos : c’est un signe clair d’un nerf pincé.

Les principales causes de l’inflammation du nerf sciatique

 » Pourquoi le nerf sciatique est-il enflammé ?  » c’est l’une des questions les plus fréquentes parmi ceux qui ont au moins une fois été confrontés à un tel problème. Comme nous l’avons déjà dit, l’inflammation d’un nerf n’est pas une maladie distincte, mais un symptôme. Les raisons sont multiples, mais dans 90% des cas, il s’agit de problèmes de dos et, en particulier, de région sacro-lombaire. Voici les causes les plus courantes :

  1. La protrusion et la hernie du disque intervertébral de la colonne lombaire sont les causes les plus courantes de sciatique. Toute déformation de l’anneau fibreux peut comprimer la racine qui forme le nerf sciatique. En conséquence, tout son travail est perturbé et un syndrome douloureux apparaît.
  2. Déplacement des vertèbres, désalignement du bassin, courbure de la colonne vertébrale.
  3. Sténose spinale. Dans ce cas, la lumière du canal lui-même, dans laquelle se trouve la moelle épinière, se rétrécit. Elle survient le plus souvent chez les personnes âgées, après 60 ans. 
  4. L’ostéochondrose en tant que type de modification dégénérative des disques intervertébraux, lorsque les disques dépassent de la colonne vertébrale et deviennent envahis par des excroissances osseuses. De telles formations pincent et pressent souvent les racines nerveuses.
  5. Dysfonctionnement de l’articulation sacro-iliaque ou de la hanche.
  6. Spasme du muscle piriforme résultant d’une hypothermie, d’un exercice excessif ou d’une blessure.
  7. Hypothermie, provoquant un refroidissement et une inflammation du nerf sciatique.

Dans de rares cas, les experts notent parmi les causes de l’inflammation sciatique des organes pelviens, ainsi que de la compression des tissus pendant la grossesse avec un gros fœtus. Les personnes atteintes d’obésité et de diabète sont à risque.

À ne pas faire si votre nerf sciatique est pincé

homme questions

Il arrive parfois qu’une personne tente de traiter indépendamment un nerf sciatique pincé en utilisant des méthodes traditionnelles. Le nerf sciatique lui-même est long et gros : il est important de comprendre que le problème peut se situer non seulement dans la région pelvienne, mais aussi dans le dos, dans les jambes. Parfois, il y a des problèmes de vaisseaux sanguins et de ligaments. Et l’utilisation de pommades, de lotions et de frottements locaux aggrave les problèmes. Si le traitement n’est pas commencé à temps, le pincement peut entraîner une perte totale de mouvement de la jambe ou du pied. 

Pour toute douleur dans le dos, le bassin ou les jambes, il est important de consulter immédiatement un médecin. Il est impossible de guérir la maladie soi-même. Vous ne pouvez arrêter la douleur qu’en adoptant une position confortable et une anesthésie. 

Il n’est pas non plus recommandé de bouger activement, de s’échauffer et de frotter la plaie. Il est conseillé de dormir sur le côté pendant le traitement, avec un matelas ferme. 

Comment traiter un nerf sciatique enflammé ?

Les méthodes de traitement dépendent toujours de la cause. Par conséquent, à la question de savoir quoi faire lorsque le nerf sciatique est pincé, il n’y a qu’une seule réponse : consulter un spécialiste et effectuer un diagnostic approfondi. En plus de l’examen visuel et de la palpation, en règle générale, un examen complet est prescrit :

  • IRM de la région lombaire ;
  • Radiographie du bas du dos et des os pelviens ;
  • Analyse sanguine générale ;
  • Échographie des organes pelviens.

L’un des premiers objectifs du traitement est de détendre les muscles, de soulager l’inflammation et d’améliorer le flux sanguin vers les terminaisons nerveuses. En fonction du diagnostic, le médecin prescrit un traitement médicamenteux. Pour cela, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, un complexe de vitamines B et des injections analgésiques sont utilisés. 

De plus, après un examen complet, un spécialiste pourra vous conseiller sur la manière d’anesthésier le nerf sciatique. Le port d’un correcteur de posture ou d’une ceinture lombaire peuvent être prescrits. Les exercices thérapeutiques pour l’inflammation du nerf sciatique comprennent des exercices spéciaux qui peuvent également être effectués à la maison.

119,90
59,90
34,90
32,90
89,90
44,90
119,90

Cependant, le traitement correct d’un nerf pincé implique toujours une approche intégrée. Un certain nombre de méthodes efficaces sont utilisées dans les cliniques : physiothérapie, thérapie par l’exercice, massage, thérapie manuelle. Le programme de traitement complet est attribué individuellement.

Une étape obligatoire est la rééducation, qui aide à restaurer rapidement les processus métaboliques de la colonne vertébrale, à normaliser la circulation sanguine et la nutrition des tissus et à renforcer le corset musculaire du dos. 

Quel médecin devez-vous contacter ?

En règle générale, les douleurs aiguës sévères avec sciatique ne durent pas plus d’une semaine. Ensuite, avec un traitement approprié, ils diminuent progressivement et disparaissent complètement après quelques semaines. Aux premiers symptômes de pincement, vous pouvez contacter votre médecin pour un examen et un diagnostic plus approfondi. Si après une semaine, la douleur ne disparaît pas, elle s’intensifie, il est préférable de venir immédiatement à un rendez-vous avec un neurologue. Dans certains cas, un examen supplémentaire par un orthopédiste ou un chirurgien est nécessaire. 

Prévention de l’inflammation : les conseils des spécialistes

Sachant quel est le risque de pincer le nerf sciatique, comme toute maladie, il vaut mieux la prévenir. Les neurologues recommandent de suivre ces directives :

  • Ne soulevez pas de poids, ne forcez pas ;
  • Menez une vie saine, surveillez votre alimentation et faites régulièrement une activité physique ;
  • Incluez la gymnastique dans votre pratique quotidienne, faites des pauses pendant une position assise prolongée : des exercices d’étirement de la colonne vertébrale seront utiles ;
  • Attention aux courants d’air, ne pas trop refroidir, ne pas s’asseoir sur des surfaces froides ;
  • Surveillez votre posture.

Conclusion

Un nerf pincé est un problème courant et familier. Les mouvements maladroits ou encore le port de charges lourdes peuvent provoquer une douleur intense et un lumbago. Habituellement, il suffit de se reposer pendant quelques jours pour que la douleur disparaisse et cesse complètement. Cependant, si le pincement se produit dans la région pelvienne, dans la région sacrée, il est préférable de consulter immédiatement un spécialiste. 

La sciatique n’est pas une maladie distincte mais un symptôme qui est souvent le résultat de processus dégénératifs dans la colonne vertébrale ou les articulations. Par conséquent, avant de retirer l’inflammation du nerf sciatique, un examen complet est nécessaire. Une approche compétente et complète aidera non seulement à arrêter la douleur, mais également à guérir complètement le problème. Être en bonne santé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *